HP Petit Guide

Petit Guide de Vigevano et Lomellina

Sforzesca

Dans le voisinage immédiat de Vigevano, sur un haut étagement naturel qui domine la vallée du Tessin, se trouve la Sforzesca, résidence de chasse et exploitation agricole voulue par Ludovico il Moro en 1486.

L'ensemble rappelle la disposition typique des châteaux avec quatre bâtiments autour d'une cour centrale presque carrée et quatre petits-châteaux aux coins, appelés "colombaroni", ornés de fenêtres en ogive et frises "en dents de scie". Autour, une étendue de campagnes cultivées, canaux d'irrigation et moulins à eau projétés rien de moins que par Leonardo da Vinci, hôte du domaine à la fin du XVeme siècle.


Lomellina

La Lomellina est formée par le territoire délimité par les fleuves Sesia, Tessin et Po et par la ligne des résurgences.

D'origine très ancienne, cette campagne fertile et luxuriante a été citée par Plinio et par des historiens renommés qui ont conté aux générations suivantes les hauts faits de ses populations énergiques et pleines de bonne volonté. Grâce à la richesse en eau du sol, la culture du riz eut origine aux environs de 1500 et elle devint une des principales activités de la zone.

De Vigevano à Mortara, de Lomello à Sartirana, de même que dans tous les centres de la Lomellina, on peut admirer et découvrir de célèbres oeuvres d'art.

LOMELLO

Centre d'origine ancienne puisque déjà connu à l'èpoque romaine et au temps du règne (Teodolinda rencontra ici le roi Agilulfo et, d'après ce qu'on raconte, ils se marièrent ici en 590). Siège de fameux feudataires médiévales, la petite ville offre encore aux visiteurs le célèbre Baptistère de St. Jean "ad Fontes" (Veme-VIIIeme siècle) avec une coupole octagonale; l'église archypresbitériale de S.te Marie Majeure (première moitié du XIeme siècle) remarquable, édifice de la première période romane, avec intérieur à trois nefs asymétriques et une crypte très ancienne qui fait également partie de la construction; l'église de St. Michel, datant du XIIIeme siècle; et le château, doté d'une petite cour et d'un portique du XVeme siècle, qui conserve sur le plafond de deux de ses salles des fresques du XVIeme siècle. (Visites guidées: de Mars à Octobre, Dimanche et jours fériés, 15.00/18.00).

COZZO

La "Cuttiae" des anciens itinéraires à l'époque romaine. Aux environs de l'an 1000, le village avait un château qui passa aux Milanais lorsque ces derniers, en 1214, étendirent leur domination à la Lomellina.

SARTIRANA

Déjà fief des Arborio, connue comme "terra forte" à cause des tristes événements du XIIeme et XIIIeme siècle. Le Château, saccagé en 1213 et reconstruit par Jacopo Dal Verme qui le dota de nouvelles fortifications, passa en 1452 Cicco Simonetta qui le remania et le doua de l'actuelle tour dodécagonale avec des mâchicoulis.

OLEVANO

A côté du majesteux château (XIIeme - XIVeme siècles) de la noble famille Olevano, le Musée d'Art et de Tradition Paysanne se dresse, hébergé dans un vieux immeuble autrefois affecté à étable et à grange. Le musée recueille les outils agricoles et artisanaux utilisés jusqu'à la moitié du vingtième siècle dans les campagnes de la région Lomellina, logés en de caractéristiques reconstructions de l'étable, de la fromagerie, etc.

MORTARA

Important centre agricole et industriel, la ville, d'ancienne origine médiévale, est remarquable pour sa cathédrale de St. Laurent, noble architecture gothique du XVIeme siècle. L'intérieur trois nefs conserve des peintures de Bernardino Lanino, de Gaudenzio Ferrari et de l'école lombarde du XVIIeme siècle. L'église de S.te Croix, refaite en 1596 par l'architecte Pellegrino Tibaldi, est ornée à l'intérieur d'intéressantes fresques. L'abbaye de St. Albino, d'ancienne fondation à laquelle se lient les légendes de l'époque carolingienne, fut rénovée pendant le XVIeme siècle. A l'intérieur est conservée une fresque de Giovanni da Milano du XVeme siècle.


HP Petit Guide